Divers

À propos

À propos

21 décembre 2014 Lu 2233 fois 1 Commentaire(s)

Il m'aura fallu un peu de temps pour devenir complètement accro à la plongée sous-marine.

Un premier baptême en Australie en 2003, suivi d'un deuxième en Croatie un an plus tard, mais toujours pas le déclic...

J'ai finalement passé mon niveau 1 un peu par hasard lors d'un séjour en Martinique en mars 2005, mais c'est réellement début 2006, aux Bahamas, lorsque ma route croise celle d'un requin marteau que tout va changer...

La plongée devient alors une véritable passion et je passe très rapidement mon niveau 2 avant de m'inscrire à l'ASD12 pour continuer ma progression (Nitrox, N3, N4, initiateur).

dguiEn parallèle de mes niveaux techniques, je m'intéresse également très tôt à la biologie sous-marine et lors de cette première "saison" 2006-2007, je vais suivre les cours du Comité Départemental de Paris qui me mèneront à la validation de l'AFBS (Animateur Fédéral de Biologie Sous-marine - équivalent de l'actuel N1 Bio) lors d'une semaine de stage à Cerbère avec Robert Oms.

De fil en aiguille, après la bio, je vais naturellement m'intéresser à la photo sous-marine...Et me voilà donc parti aux Maldives en février 2008, équipé d'un Nikon P5100 en caisson Ikelite, avec un flash DS125 de la même marque.

Les premiers résultats sont plutôt encourageants et au fur et à mesure de mon apprentissage des réglages manuels de l'appareil, une certaine frustration se fait ressentir.

Je passe donc au reflex en juillet 2009, et plus précisément au Nikon D90 - successeur du très réputé D80 - en caisson Aquatica, avec mon fidèle flash DS125, auquel je vais associer un DS160, plus recent.

Entre temps, ce site est tout simplement né du désir de partager cette passion avec famille et amis, et c'est en janvier 2015 que cette 4ème version voit enfin le jour...

Après 5 ans passés avec mon D90, j'ai récemment évolué vers le D7100, le dernier joyau de la gamme expert de Nikon unanimement encensé pour ses performances, toujours en caisson Aquatica avec mes deux flashs Ikelite DS125 et DS160.

J'essaye maintenant de concilier la photo sous-marine, le plus souvent lors de voyages à l'étranger, et l'enseignement de la plongée, en tant qu'E2, lors des nombreux week-end techniques organisés à Marseille avec mon club parisien, l'ASD12.


Le D7100 et ses objectifs

  • Nikon D7100

    • Objectif fisheye Tokina 10-17 mm


      Pour sa polyvalence et sa distance de mise au point très faible qui en font un des meilleurs objectifs pour le grand angle sous-marin
    • Objectif macro Nikon 60mm AF-D
      Pour son piqué exceptionnel et sa distance de mise au point légèrement supérieure à celle de son successeur, le 60 AF-S, ce qui permet de se reculer un peu plus du sujet et d'avoir un peu plus de marge pour placer ses flashs
    • Multiplicateur de focal Kenko 1.4x
      Utilisé en combinaison avec le 60mm pour la super-macro, c'est à dire aller au-delà du rapport 1:1
    • Objectif macro Nikon 105mm AF-S
      Cet objectif sorti en 2006 a essuyé pas mal de critiques en raison d'un auto focus trop rapide...tellement rapide qu'il aurait du mal à accrocher dans des conditions un peu difficiles. Mais d'après Ken Rockwell, il semblerait que, si c'était bien le cas sur les premiers modèles de 2006, le problème a été corrigé depuis. Même si son prix est légèrement élevé, il semble par contre faire l'unanimité au niveau de ses qualités optiques.
      Je vais l'utiliser pour les petits sujets farouches puisqu'il va permettre d'atteindre le rapport 1:1 tout en étant un peu plus éloigné que le 60mm.
      Par contre, qui dit plus éloigné, dit couche d'eau plus épaisse et donc plus de lumière absorbée et potentiellement plus de particules...
    • Objectif macro Nikon 85mm AF-S DX
      Sorti récemment, cet objectif se présente comme une bonne alternative au 105mm AF-S. Il a la particularité de rentrer dans le hublot du 60 AF-D (il ne s'allonge pas) et possède donc une distance de travail quasi équivalente au 105. C'est une très bonne nouvelle pour les petits sujets dont on va pouvoir respecter la distance de sécurité. Malheureusement, il est clair que les performances optiques ne sont pas aussi bonnes que le 60 AF-D ou le 105 AF-S. Tout est histoire de compromis, car si le piqué est effectivement moins bon, son poids plume est aussi un avantage.
    • Lentille Macro Reefnet Subsee +10
      Associée au 105 ou au 85, cette lentille va me permettre d'atteindre des rapports de grossissement proches du 2:1. Elle se monte sur l'avant du hublot grâce à un suport dédié qui permet de l'escamoter à volonté c'est à dire passer de la macro à la super-macro sous l'eau en une fraction de seconde...

Le caisson Aquatica et ses hublots

  • Caisson Aquatica AD7100

    • Viseur amplifié Aquatica
      Parce que derrière le masque et le viseur standard du caisson il est très difficile d'avoir une vue d'ensemble du viseur et donc une vue précise du cadrage et des différentes informations utiles, ce viseur amplifié devient très vite totalement indispensable...
    • Hublot macro
      Hublot plan pour les objectifs macro 60mm et 105mm
      Une bague d'extension est utilisée pour le multiplicateur 1.4x et le 105mm
    • Dôme Zen Underwater 8'' en verre optique
      Même si son encombrement est plutôt un désavantage pour les voyages, sa conception en verre optique permet d'obtenir une qualité d'image bien supérieure. Il est également "quasi" inrayable contrairement aux dômes acrylique. Parce que s'il est vrai que les rayures sur un dôme acrylique ne se voient généralement pas à l'image, il arrive quand même un point où, selon les conditions d'ensoleillement, elles sont en fait parfaitement visibles...

Les flashs

  • Flashs externes Ikelite DS125 & DS160
    Lorsque j'ai commencé la photo sous-marine avec le Nikon P5100 en caisson Ikelite, le choix d'un DS125 s'est naturellement imposé...
    Et donc, lors de mon passage à une configuration à 2 flashs avec le D90, je n'avais d'autre choix que son successeur, le DS160.

Ajouter un Commentaire